Un contrat à prix coûtant majoré comprend l’ensemble des coûts payés pour la main-d’œuvre, les sous-traitants, les matériaux et les autres dépenses directes ainsi qu’un montant destiné à couvrir le temps de gestion et d’administration de l’entrepreneur. Ce montant est un prix fixe ou un pourcentage des coûts, selon ce qui a été convenu avec le client par contrat. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est possible d’ajouter au contrat une clause de prix maximal garanti : l’entrepreneur est alors responsable de toute dépense qui dépasserait ce prix établi.

Ce type de contrat est souvent utilisé pour les grands projets dans le cas où l’ampleur ainsi que l’échéancier ne permettent pas d’évaluer, ni avec justesse ni dans les délais requis, les coûts exacts du projet.